> > L’heure du jeu de votre chat
Prendre soin de votre chat

L’heure du jeu de votre chat

L'heure du jeu pour un chaton

 

Apprendre en s’amusant

Pour un chat, jouer, ce n’est pas qu’une récréation. C’est même une activité drôlement sérieuse ! C’est en jouant que le chaton se socialise, qu’il apprend à bien se conduire en société et qu’il devient un chasseur émérite.

 

 

Les premiers jeux au sein de la portée

C’est vers l’âge de deux semaines que les chatons d’une portée commencent à jouer entre eux : petits coups de patte, tentative d’escalade du corps du voisin, coups de dents maladroits, il s’agit de s’imposer à tout ce qui bouge et tant pis si les premiers essais de domination sont pour la plupart pitoyables… Jour après jour, les prises se font plus fermes, les techniques moins aléatoires et les assauts plus ciblés. Ces futurs chasseurs qui ne savent même pas encore que les souris existent, apprennent sous le couvert du jeu qu’une proie dans la nature bouge, se débat, s’enfuit ou se défend.

 

Leur mère participe, et leur apprend ainsi les gestes essentiels de la vie d’un chat. Ils prennent peu à peu conscience de leurs atouts et de leurs faiblesses, acquièrent les mécanismes de défense du territoire et finalement prennent confiance en eux.
Un chaton curieux, qui n’a pas peur du bruit et qui s’intéresse aux autres devient un chat adulte équilibré au comportement exemplaire dans n’importe quel foyer.

 

 

Découvrir le bruit, la patience, la précision…

La capacité de votre chat à se déplacer sans bruit, sa patience à l’affût, son sens de l’équilibre sont des qualités qui ne lui sont pas venues seules : jouer avec des balles, des boulettes de papier, des plumes, des feuilles le familiarise avec les bruissements, les craquements, etc. La poursuite d’un papillon dans le jardin lui enseigne patience et précision… Le jeu est l’école de la vie du chat. En jouant, il répète toujours les mêmes gestes, ceux du chasseur émérite : fondre sur une souris, pêcher un poisson d’un coup de patte puissant ou attraper un oiseau perché au-dessus de sa tête. Donc il s’aplatit au sol, bande ses muscles, ceinture un ennemi imaginaire, saute très haut, lance la patte avec une précision chirurgicale : tant pis s’il ne capture qu’une souris en peluche, ou un plumeau animé. Le leurre a déclenché chez votre matou bien nourri l’excitation de la traque, l’adrénaline de l’aventure, la satisfaction de la victoire. Epuisé mais heureux, il peut enfin s’endormir dans vos bras.

 

 

Des jeux faits maison

Bien sûr vous pouvez lui acheter toutes sortes de jouets en magasin. A commencer par un arbre à chat, qu’il escalade et qui lui sert de tour de guet, de cachette et de dortoir. Mais vous pouvez aussi opter pour le fait maison. Mettez un peu d’herbe à chat fraîche dans son vieux doudou pour lui redonner de l’intérêt. Cousez quelques plumes sur une souris en peluche et accrochez-la à une canne à pêche d’enfant à manipuler au ras de terre et dans les airs. Glissez quelques croquettes dans une bouteille en plastique bien fermée et montrez lui comment la faire rouler tout seul. N’hésitez pas à jouer chaque jour avec lui, le chat adore les jeux interactifs ! Et n’oubliez pas qu’un chat qui joue est un chat heureux et en bonne santé.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

12345