> > Un chaton bien éduqué
Accueillir un chaton

Un chaton bien éduqué

Un chaton bien éduqué

Le jeune âge est celui des bêtises, qui font souvent rire, sauf que les mauvaises habitudes restent, et qu’elles s’apprennent aussi vite voire mieux que les bonnes. C’est pourquoi il est important de commencer à éduquer son chaton dans le bon sens, pour vivre heureux ensemble de longues années.

 

 

Douceur et fermeté maternelle

 

Dans la plupart des cas, votre chaton a déjà reçu la meilleure des éducations, celle de sa mère et de ses frères et sœurs.  Avec douceur et fermeté, la maman chat sait mieux qu’une autre se faire comprendre et respecter, sans force, en crachant voire en levant sa patte de velours qui retombe, lourde comme celle d’une lionne, sur le museau du petit chenapan.

Il vous est facile de comprendre que nos mains seront toujours d’une force disproportionnée comparées aux délicats coussinets maternels. Aussi faut-il se souvenir que les mains ne servent qu’aux câlins. La force ne sert à rien avec le chat. Ne cherchez surtout pas à imiter la mère qui, du bout de ses crocs, transporte ses chatons d’un lieu insécurisant vers un endroit plus calme. Attraper un chat ou un chaton par la peau du cou, en le soulevant de terre, c’est lui signifier que l’endroit où il se trouve est dangereux. Seul le danger des vieilles plaques de cuisson ou de la proximité d’un feu peut justifier ce mauvais traitement temporaire.

Pour toutes les autres situations, pour bien éduquer son chaton, la meilleure éducation se fait au son, en imitant sa mère et en lui apprenant les bonnes manières sur le bon ton.

Si vous avez besoin de déplacer votre chaton, monté sur un tissu fragile, dans un berceau, prenez-le gentiment sous le ventre, dans votre main, et posez-le à terre, tout simplement.La main, c’est pour les câlins !

Ne le laissez jamais vous mordre « pour rire ». Vous n’êtes pas un chaton, et vos mains sont sacrées, réservées aux câlins! Lorsque votre chaton joue avec ses frères et sœurs, le petit cri de douleur au début de la morsure, au cours d’un jeu, suffit à lui faire interrompre celle-ci: il s’arrête net. De la même façon, c’est en jouant avec un autre chat qu’il apprend à ne pas sortir ses griffes en lui labourant le ventre. Et s’il dépasse les bornes, il comprend vite. S’il veut jouer avec vos mains ou vos pieds – et certains chatons savent être insistants – restez calmes, ne bougez pas (tout mouvement va l’exciter et l’amuser encore plus), et faites un bruit sec qui va arrêter net son mouvement. Ayez toujours une balle ou un petit jouet dans une poche, que vous pouvez lancer pour dériver son attention ailleurs.

 

 

Les bonnes manières de votre chaton

 

Il est possible d’apprendre à votre chaton que certains endroits sont interdits, comme les tables, même si c’est difficile, car les chats adorent voir la vie d’en haut. Il faut être systématique, et toujours faire un petit bruit (qui ressemble à un crachement de sa mère, tss’ tsss’, accompagné d’un claquement des doigts ou des mains), en disant « Non », fermement, sans crier. Comme un enfant, votre chaton tentera de recommencer de nombreuses fois et vous devrez avoir la patience de la mère chatte pour lui apprendre les bonnes manières.

 

Certains comportements sont parfaitement naturels pour lui comme faire ses griffes sur… votre canapé ou votre chandail préféré. Bien sûr c’est mal élevé, inapproprié, mais plaisant, utile et naturel pour lui. Il faudra donc lui installer un griffoir à côté de ses lieux de sieste et le féliciter (à la voix ou en lui faisant une caresse) quand il l’utilise. En le félicitant et en l’encourageant dans ses bons comportements, vous pourrez même parfois lui apprendre des « tours », comme par exemple, le bisou le soir en rentrant. Caressé dans le sens du poil – et les compliments et câlins sont sa plus belle récompense – votre chaton peut devenir un champion !

 

 

Bon à savoir

Les chats sont plus sentimentaux et moins gourmands que leurs amis les chiens, mais néanmoins de petites friandises leur font toujours plaisir, et données juste après un comportement recherché (se laisser brosser tranquillement, par exemple), elles l’encouragent à être bien élevé. Les bonnes friandises sont souvent conçues pour n’apporter que du plaisir et pas de calories superflues.

 

 

En savoir plus sur les friandises Catisfactions.

 

Par Anne-Claire Gagnon, le 06/10/2014.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

12345